Rideau Silence

DSC06469

Je brise l’œuf solitude

son jaune est bleu

comme un soleil sonore

de mes doigts j’étale cet éclat

sur la toile du jour

et j’entre ainsi vêtue dans le musée intime où

je suis parfois seule spectatrice

Au mur, j’attends mon double:

par un mètre sur un mètre trente,

je porte l’étourdissant

pastel de nos cœurs

Chuchotement soyeux,

au ciel le plafond voit bleu

Ma sœur quand descendras-tu

te mesurer à moi?

**** (car)

Tu vis sous un autre soleil

un ciel de moi inconnu

où brille le bizarre

Ses rayons aux doigts longs

crochus fourchus griffus

me tâtent puis me happent.

Saunier de la nuit, tu récoles les rêves

**** (enfin)

Sommeil d’un siècle à mes trousses,

aisselles ruisselantes,

j’ai dormi toutes vos nuits.

Avez-vous vu passer les légions du songe?

 

 

 

 

 

16 réflexions sur “Rideau Silence

  1. Henriette, chère, je vous tu, ne sais plus trop au juste… juste me rappelle ces moments passages où je venais goûter vos mots au risque de m’y laisser engloutir avec un plaisir rare d’effleurer quelque monde pas si loin que celui des oiseaux. Il m’a fallu les mieux connaitre pour le savoir un peu. Le temps ramène toujours aux sources. Et peut-être même dans ces lignes sommes-nous éternelles. Un peu.

    Aimé par 1 personne

    1. Un signe de ‘vy, quelle joie!! Merci, merci pour ces mots, ce passage léger comme un battement d’ailes.
      Les créatures de vos forêts (celle du dehors comme celle du dedans) me manquent. J’ai cherché parfois une trace de vous dans un bocal, un cube ou sur une branche… Ici ou ailleurs chère ‘vy, portez-vous bien.

      Aimé par 1 personne

      1. Je suis toujours active en mon monde du bois où je me sens vivante et surtout avide d’observations. Le mode blog ne correspondant plus à ce que je voulais, j’ai créé un site où j’ai cru pouvoir remplir des cases en cachette durant un an, mais ce fut beaucoup de labeur (et un peu de frais) au détriment de la création pour ne vivre que sur un îlot isolé au final. Alors je suis revenue sur carnets de vy, et désirant rester un peu dans le secret, j’ai transformé mon blog en site. Les pages n’envoient pas de notifications. Voilà j’y mets les choses en place petit à petit. Cela prend du temps mais c’est bien et tranquille.

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s